Le coronavirus ralentit les ventes d'avions

Harry Pany.

Article Transport Publié le 05/03/2020

Pour les constructeurs aéronautiques, les ventes d'avions long-courriers devraient radicalement diminuer. Cette baisse est due à la l'épidémie du coronavirus, qui se propage un peu plus chaque jour. Airbus, le plus gros vendeur de l'année précédente voit cette baisse s'accentuer.

Twitter Facebook

 

 
© Durk Talsma/123rf

« Il faut s'attendre à une situation « probablement encore plus difficile cette année et l'année prochaine, étant donné l'impact du coronavirus sur le trafic international, l'arrêt d'un certain nombre de lignes et donc une certaine surcapacité au moins à court terme qui ne va pas améliorer la situation. Il va falloir continuer à travailler dur en 2020 pour gagner des contrats, sachant qu'il y en aura probablement moins à gagner en 2020 sur la partie long-courrier. En tout cas, c'est ce qu'on peut juger à court terme », a déclaré Guillaume Faury le président exécutif d'Airbus, qui n'a pas caché son pessimisme.

Une réduction de la production des A330neo est envisagée en 2020, de 53 à 40 exemplaires, en plus de celle des A350 qui ne seraient assemblés qu'au rythme de 9 à 10 par mois. Airbus q'attend à des reports de livraisons de plusieurs clients, en particulier celle de la low cost AirAsia X, qui souhaite repousser à une date indéterminée les premières livraisons des 78 A330neo commandés.

Twitter Facebook
Transport : plus d'articles
  • Vols
  • Hôtels
  • Voitures

Hotline Besoin d'aide ? Contactez nous : 0 899 199 879

(0,80€ TTC/minute + prix de l'appel) du lundi au vendredi: 9h à 19h et du samedi au dimanche: 9h à 18h.